JAMAIS SANS ......... CONVIVIALITE    !


Pour clore la saison culturelle, les adhérents d'Awal Grand Lyon et leurs familles se sont retrouvés autour d'un pique-nique frugal,  écologique forcément, pour échanger, 

partager, jouer, chanter.....



















JAMAIS SANS MON LIVRE


.....  en vacances quelques semaines.

Nous nous retrouverons nous l'espérons avec plaisir, dès septembre-octobre. A cette occasion  la bibliothèque de l'association rouvrira ses portes en même temps qu'elle lancera  sa nouvelle saison culturelle.

Bon été, bonnes lectures..... restons prudents !







JAMAIS SANS MON LIVRE



"Quand on grandit dans un milieu populaire, on est convaincu que la culture et l'éducation ne nous concernent pas vraiment.
Aujourd’hui, je peux m'adresser à l'enfant qui croyait dur comme fer qu'il ne porterait jamais de costume, à celui qui était persuadé qu'il s'exprimait mal, qu'il était ignorant, qu'il ne ferait pas d'études. 
Je veux lui dire, droit dans les yeux, ce qu'on a oublié de lui dire : peu importe ce que l'on sait ou pas, la seule chose qui compte, c'est la curiosité. 
La culture n'est pas une affaire de classe, la culture parle de nous, la culture c'est nous..."



Abdelilah LALOUI "les baskets et le costume"

20 ans étudiant à Sciences Po. Dans ce premier livre, l'auteur raconte, de la fin de l'enfance jusqu'à aujourd'hui, sa quête de liberté. Celle de pouvoir embrasser pleinement qui il est et d'aimer ce qu'il aime : de Bach à Cheb Khaled, de Rilke à Kery James.

Un témoignage jouissif pour celles et ceux qui se découragent !













JAMAIS SANS MON LIVRE



Le parcours d'un gamin né en Kabylie en 1955 venu en France (Moselle) à l'âge de trois ans !
Devenu le premier de la classe à l'école primaire, premier étudiant en journalisme à travailler dans les rédactions où il lui arrivait de se demander ce que ses chefs avaient fait pendant la guerre d'Algérie..... 
Premier journaliste, premier salarié d'une télévision publique à être détaché auprès d'une institution de la République. 
Premier membre du CSA venu d'ailleurs. Premier journaliste à être interdit de travail dans son secteur. Désormais premier "discriminé" à travailler pour le défenseur des droits. 




Rachid ARHAB  dans " Pourquoi on ne vous voit plus"
La description de ses six ans au CSA.
Un livre sur les réponses aux questions que se posent les lecteurs sur la façon dont ils sont informés. 
A lire le témoignage émouvant d'un amoureux de la France qui a su profiter de l'école de la République pour devenir très jeune, un citoyen "conscientisé" !.... dixit.